Que faire durant une escale de croisière à Lanzarote ?

Publié le 8 mars 2020 dans "Dossier"

Lanzarote est une escale obligatoire de toutes les croisières passant par les îles Canaries. Des navires s’y arrêtent avant d’entamer la traversée de l’Atlantique vers les Caraïbes. Sur cette île de feu mêlant la mer et la lave, les bateaux de grandes compagnies de croisière s’arrêtent généralement dans le port de la charmante ville et capitale Arrecife. Depuis cette cité, de nombreuses possibilités de visites se présentent au voyageur.

Découvrir le parc national de Timanfaya

Le parc national de Timanfaya est un somptueux vestige des origines volcaniques de Lanzarote. Des coulées de lave consolidées et noires habillent cet immense site s’étendant sur plus de 800 km². Des centaines de cratères complètent son paysage étonnant. Ce champ de lave est parcouru par une voie asphaltée d’une quinzaine de kilomètres qu’empruntent les bus pour la visite. Au cours de l’excursion, de nombreuses découvertes attendent les visiteurs. Ils peuvent créer un geyser en versant de l’eau dans un trou dans le sol ou goûter à divers plats cuits en les enterrant. Le parc abrite également une charmante localité, El Golfo. Ce village de pêcheurs est réputé pour ses restaurants de poissons, mais aussi pour la lagune verte de Charco Verde blottie entre des falaises et une plage noires. Le parc de Timanfaya se trouve à une demi-heure de route du port d’Arrecife, dans l’ouest de l’île.

Goûter au vin de La Geria

La vallée viticole de La Geria se trouve au sud du parc de Timanfaya. Dans cette partie de Lanzarote, le sol fertilisé par les cendres volcaniques venant du site voisin a permis de planter la vigne. Mais, à La Geria, la culture se fait d’une tout autre manière. Le cep est planté au milieu d’un muret semi-circulaire communément appelé zoco pour le protéger du vent. Il en résulte un panorama unique au monde. Pour goûter au vin tiré de ces vignobles hors du commun, il est possible de faire une halte dans les taros, les cabanes des viticulteurs, ou de s’arrêter dans un bodegas sur la route qui va de Mozaga à Uga. Si vous avez le temps, rendez-vous au centre de l’île à la plus ancienne cave des Canaries, celle d’El Grifo fondée au début des années 1770. Cette visite est aussi l’occasion de goûter à une spécialité locale, le mojo. C’est une sauce piquante rouge ou verte à base d’huile d’olive, de cumin, de paprika, de safran et de tomate qui se déguste simplement avec de la pomme de terre au sel.

Parcourir les Salines de Janubio

À la lisière sud du parc de Timanfaya se trouve une autre attraction à découvrir parmi les meilleures offres de Royal Caribbean, durant une croisière passant par Lanzarote. Le site accueillait autrefois un port, mais suite à des éruptions volcaniques, une plage s’est formée conduisant à la formation de la lagune actuelle à la lisière de laquelle sont construites les salines. Outre une balade à travers ces salines, l’observation aviaire est aussi de mise. La lagune est en effet une réserve ornithologique où viennent s’arrêter de nombreux oiseaux migrateurs. En continuant le chemin au sud de Janubio, à la pointe sud de Lanzarote, profitez d’une pause farniente sur la plage de Papagayo, une des plus appréciées de l’île.

Suivre les pas de César Manrique

César Manrique est un peintre, sculpteur et architecte natif de Lanzorote. Il a longtemps défendu la nature unique de son île natale. De sa lutte est née la route qui porte son nom permettant de rejoindre ses œuvres majeures à Lanzarote. Ce circuit permet entre autres de rejoindre le Mirador del Río aménagé à la pointe nord de l’île ainsi que le Jameo del Agua, des grottes naturelles aménagées en salle de concert. Le jardin des Cactus est une autre halte à faire. Il recense un millier d’espèces de Cactée dans le village de Guatiza. Pour en apprendre davantage sur cet artiste, un tour à la fondation César Manrique est conseillé. Cette fondation collectionne d’autres œuvres de Manrique ainsi que des toiles de Picasso.

Visiter Arrecife

Avant d’embarquer à bord du navire de croisière pour reprendre le voyage, un tour dans Arrecife est de mise. Situé dans le nord de la ville, le Castillo San José est immanquable. Construit durant le 18e siècle, il se trouve à deux pas du port et abrite actuellement un musée international d’art contemporain. Un autre fort est à découvrir : le Castillo de San Gabriel trônant sur un îlot et construit pour protéger la ville des assauts venant de la mer. Le pont-levis Puente de Las Bolas est un autre monument majeur d’Arrecife.

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !