PrevNext

Burlats - La boucle de Gourteau

Tarn - Burlats
Burlats - Place de la mairie
Niveau
:   
  • 1
  • 2
Durée :   05h30
Distance :   18 km
Dénivelé :   262 m
Balisage :   Jaune
Environnement :   Campagne
Enfants :   Non adapté
Type d'activité :   A pied

Découvrez la balade : Burlats - La boucle de Gourteau

Au départ du village médiéval de Burlats, par le chemin des fontaines, cette randonnée permet de prendre la mesure du large méandre formé par la rivière Agoût et offre de nombreux points de vue sur le Sidobre et la plaine Castraise.

Lire la suite

Vous avez une idée de parcours ?

Créez un tracé avec le logiciel de circuit Se-balader.

Créer son parcours

Présentation détaillée de la balade : Burlats - La boucle de Gourteau

Des trésors d’architecture romane au creux de la vallée.

A Burlats, les Comtes de Trencavel édifièrent à l’écart des grandes voies une somptueuse résidence, cachée dans un repli de la vallée de l’Agoût. Véritable joyau, rare édifi ce civil d’architecture romane parfaitement conservé, ce pavillon porte le nom d’Adélaïde, une princesse aux yeux de violette qui fut chantée et courtisée par les célèbres troubadours Arnaud de Mareuil et Alphonse II d’Aragon.

Traverser le pont puis longer la rive gauche de l’Agoût sur le «chemin des fontaines» jusqu’aux premières habitations des Salvages. Continuer sur la route jusqu’à la D4.

Tourner à droite, traverser le carrefour puis continuer tout droit sur 200 m. S’engager à droite dans la rue du Fraysse. Au stop, prendre à gauche puis à droite en direction du cimetière. La route devient chemin, le suivre jusqu’à ce qu’il se divise dans un vallon. Emprunter le chemin qui monte à droite à travers la forêt en laissant les autres sentiers. Longer ensuite la clôture en lisière de forêt (vue sur la plaine castraise).

Retrouver une voie goudronnée, contourner le grand chêne par la droite puis suivre la route à gauche qui monte. Traverser un premier carrefour. Quitter la route 30m avant le second carrefour pour descendre à droite dans la forêt. Dans le premier virage en épingle, continuer tout droit pour descendre vers la vallée. 50m après avoir traversé un ruisseau, franchir une clôture (merci de bien la refermer) pour rejoindre le bord de l’Agoût.

Longer le bord de la rivière avant de remonter pour tourner à droite dans un virage en épingle. Le sentier longe maintenant une ancienne voie ferrée et la domine bientôt en empruntant un pontilh ferroviaire. Traverser le hameau de la Fargarié et suivre le chemin forestier qui monte sur la gauche (vue sur Roquecourbe).

Retrouver un chemin goudronné, le quitter dans un carrefour (vue sur la Montagne Noire) pour descendre à gauche en direction du local des éclaireurs de France. Dans le virage, prendre à gauche. Passer devant plusieurs maisons et abris. Continuer en direction du pylône électrique, le dépasser et poursuivre en lisière de forêt.

Au carrefour, prendre la route goudronnée à gauche et continuer tout droit jusqu’à ce que s’amorce la descente vers la vallée. Passer les ruines de Gourteau et retrouver l’Agoût.

Prendre à droite, longer la rivière ( centrale hydroélectrique à gauche) et poursuivre le long de la rivière. Entrer dans Burlats par l’ancienne porte de la cité. Rejoindre le parking en passant devant le Pavillon d’Adélaïde (XIIe S).

On peut considérer Burlats comme la perle du Sidobre puisque la commune conjugue les atouts d’un environnement magnifique et d’un superbe patrimoine historique. Posé sur les bords de l’Agout, rivière verdoyante dont le parcours creusé dans des gorges traverse le Sidobre dans sa totalité, le village de Burlats fut le fief de la famille Trencavel, vicomtes de Carcassonne et de Béziers, dont l’un des descendants, Raymond-Roger, paya cher sa résistance à la croisade contre les Albigeois dirigée par Simon de Montfort.

De cette période nous sont restés quelques mémorables monuments dont le pavillon d’Adélaïde, maison romane du XIIe siècle, la maison d’Adam, datant du même siècle, et l’ancienne collégiale Saint-Pierre, dépendante de l’abbaye de Castres, fondée au Xe siècle, puis amplifiée au XIVe, avant d’être incendiée au XVIIe et restaurée au XIXe, sont les fleurons encore visibles. Aux beaux jours, la promenade le long de la rivière est un véritable enchantement et la vue sur le bourg confine à la mise en scène théâtrale.

Dans un vallon encaissé mais lumineux, aux contours romantiques, le site ne manque pas de cachet et mérite une halte pour arpenter les rues chargées d’histoire, voire un séjour au Castel de Burlats, autre monument local, puisque cet hôtel-restaurant est aménagé dans l’ancien château des comtes de Montbrun, édifié au XIVe siècle puis agrandi sous la Renaissance tel qu’il est de nos jours.

En partenariat avec l’Office de Tourisme du Sidobre
Crédits photos : OT du Sidobre

Avis des randonneurs sur cette balade

Evaluation des randonneurs sur cette balade

0/5
0
  • Superbe balade !
    0
    (0 votes)
  • Un bon moment
    0
    (0 votes)
  • Peut mieux faire
    0
    (0 votes)
  • Je n'ai pas aimé
    0
    (0 votes)
  • J'ai détesté
    0
    (0 votes)
Laissez votre avis !
Donnez une note à cette balade
(5 étoiles : balade parfaite !)
Votre commentaire a bien été envoyé

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !