PrevNext

Cannet des Maures - Les Escarcets

Var - Cannet des Maures
Cannet des Maures - Parking du Ciffet
Niveau
:   
Durée :   02h15
Distance :   8 km
Dénivelé :   50 m
Balisage :   Panneaux et jaune
Environnement :   Campagne
Enfants :   Adapté
Type d'activité :   A pied

Découvrez la balade : Cannet des Maures - Les Escarcets

Au cœur de la réserve naturelle de la plaine des Maures, l'itinéraire multiplie les traversées à gué et les décors entre vallons et lac.

Lire la suite

Vous avez une idée de parcours ?

Créez un tracé avec le logiciel de circuit Se-balader.

Créer son parcours

Présentation détaillée de la balade : Cannet des Maures - Les Escarcets

Force est de constater que le cœur du Var offre une incroyable richesse paysagère. Au côté de l’abondante végétation qui tapisse le massif des Maures, on découvre une plaine méconnue mais offrant a contrario une mosaïque de milieux aussi remarquables – côté écologique – que dépaysants. Un petit tour du côté des vallons des Escarcets avec, tantôt ses allures de savane africaine, tantôt son décor «version Camargue» conforte ce sentiment. Niché au cœur de la réserve naturelle qui s’étend autour du Cannet-des-Maures, le site est en fait une propriété du Conservatoire du Littoral, qui tout en la préservant jalousement, invite volontiers le public à venir la découvrir à travers des boucles toutes familiales, sillonnant les vallons autour du lac alimenté par un réseau complexe de ruisseaux, qui varie bien entendu selon la pluviométrie et les saisons. En revanche, hiver comme été, le lac, lui, subsiste et offre ses berges à tous ceux qui souhaitent s’offrir une jolie parenthèse dans leur emploi du temps. Il y a bien sûr les promeneurs. Il y aussi les pêcheurs, qui viennent taquiner les brochets, les perches ou encore les gardons. En attendant de profiter de cet te aire rafraîchissante et repaire d’oiseaux sédentaires comme migrateurs busards, sarcelles, canards, mésanges noires, guêpiers d’Europe (etc.) – il faudra d’abord cheminer sur la large piste de la Péguière, entre pins maritimes, chênes liège et bruyères arborescentes. Puis, au panneau «Les Moulierettes» planté 300 m plus loin, on prendra à gauche (direction «St-Daumas») le sentier descendant au fond du vallon des mines puis de celui de St-Daumas, que l’on franchira à gué. La végétation dense qui nous accompagnait jusque-là devient plus clairsemée lors de la traversée du plateau dévoilant des dalles rocheuses de grès qui sculptent par endroit de petits canyons. Alors qu’en face de nous se dressent les monts du Haut-Var, chênes, aulnes et bruyères composent à nouveau un agréable sous-bois au sein duquel on marche tranquillement. Le lac, quant à lui, commence à dévoiler ses rives ainsi que ses roselières, conférant au lieu une ambiance inhabituelle, inédite même, à quelques encablures seulement de la Côte d’Azur. Poursuivant notre route sur un terrain gréseux puis sur les dalles rocheuses et rosées qui bordent cette retenue d’eau de 11 hectares, on rejoint le parking du Conservatoire, on fait un rapide aller-retour vers le barrage construit en 1971 avant de mettre le cap plein nord vers « le vallon des Escarcets Ouest » par un ancien chemin d’exploitation qui se rétrécira très vite. Rayon végétation, c’est une explosion de couleurs qui nous est offerte par les bruyères, cistes, genévriers et lavandes ; et rayon panorama, on peut admirer autant le Haut Var que les Maures. La mi-parcours vient de sonner. Et avec elle, l’invitation à passer sous la conduite d’eau en suivant le « Vallon des Escarcets Est » puis à franchir à nouveau le vallon à gué et cheminer sur un sentier redevenu particulièrement sableux, qui alterne entre maquis et sous bois où le chêne est roi. En reprenant un peu de hauteur pour rejoindre les ruines de la bergerie de Péguière, on peut apprécier (mais, plus difficile au cœur de l’été) une succession de cascades sur notre gauche avant de rejoindre l’autre rive du lac, avec l’espoir de voir enfin une tortue d’Hermann, emblème de la plaine des Maures, sortir d’un buisson. En vain malheureusement, mais peut-être aurez-vous plus de chance ? En revanche, à partir de là, on va enchaîner une série de montées et descentes toutes douces qui nous reconduira sur la piste de la Péguière, celle-là même empruntée à l’aller.

Avis des randonneurs sur cette balade

Evaluation des randonneurs sur cette balade

0/5
0
  • Superbe balade !
    0
    (0 votes)
  • Un bon moment
    0
    (0 votes)
  • Peut mieux faire
    0
    (0 votes)
  • Je n'ai pas aimé
    0
    (0 votes)
  • J'ai détesté
    0
    (0 votes)
Laissez votre avis !
Donnez une note à cette balade
(5 étoiles : balade parfaite !)
Votre commentaire a bien été envoyé

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !