PrevNext

Gaîté - En pleine lumière

Somme - Gaîté
Cayeux-sur-Mer - Parking du phare du Hourdel
Niveau
:   
Durée :   03h00
Distance :   10.2 km
Dénivelé :   4 m
Balisage :   5/5
Environnement :   Mer
Enfants :   Adapté
Type d'activité :   A pied

Découvrez la balade : Gaîté - En pleine lumière

Partant du phare du Hourdel, cet itinéraire fait découvrir un coin méconnu de la baie de Somme. Cette balade très nature fait rimer immensité avec luminosité et beauté.

Lire la suite

Vous avez une idée de parcours ?

Créez un tracé avec le logiciel de circuit Se-balader.

Créer son parcours

Présentation détaillée de la balade : Gaîté - En pleine lumière

Partant du phare du Hourdel, cet itinéraire fait découvrir un coin méconnu de la baie de Somme. Cette balade très nature fait rimer immensité avec luminosité et beauté.

La baie de Somme a inspiré et inspire toujours de nombreux artistes-peintres. Pas étonnant, ici la lumière, même par temps couvert, est à nulle autre pareille ! Le circuit de la Gaîté, qui part du phare du Hourdel permet bien de le constater.
Remontant le quai Gavois, dont on ne peut que regretter l’estacade en bois d’il y a quelques années, et la piste cyclable, le randonneur a, dès l’entame, de jolies perspectives sur les bateaux du port de pêche puis du port de plaisance qui balancent mollement dans l’onde du chenal. Comme un air, déjà, de carte postale…

Toucher à l’âme profonde de la baie
À l’entrée du Hourdel, on tourne à gauche pour franchir le canal aux Poissons qui alimente le chenal et où se rejoignent les eaux des canaux de Cayeux et de Lanchères en provenance des bas-champs. Le chemin surélevé de la renclôture qu’on emprunte permet alors de toucher à l’âme de la baie de Somme, ce qui fait son identité profonde. Changeante aussi en fonction des marées et de leurs coefficients. Les mollières, bordées de huttes de chasse flottantes à l’occasion, se découpent dans l’azur, bijoux aquatiques dont la baie est l’écrin. Quelques-unes sont crénelées de faux canards, leurres ici appelés blettes, qui ne prendront jamais leur envol. Les chants multiples des vrais oiseaux rythment, eux, la balade qui se poursuit, tout droit, sur la digue de la Gaîté qui donne son nom au parcours.
On la quitte pour le chemin du Corps de Garde à droite pour s’enfoncer entre champs et pâtures avant de traverser la D3. Les trilles des oiseaux accompagnent toujours le marcheur pourtant déjà dans un autre monde. On passe sur le canal de Lanchères qu’on retrouve – l’eau n’est ici jamais loin – avant de virer à droite par deux fois pour rejoindre la Maison de…l’oiseau (tiens donc !) où une halte s’impose pour, notamment, les points d’observation, d’accès gratuit. Tous les jours, en été, la structure propose des sorties-nature et la rencontre des phoques de la baie.

Retour au pays des hommes
Du parking camping-cars et cars, avant la Maison de l’oiseau, la balade se poursuit en obliquant à gauche pour franchir, cette fois, le canal de Cayeux et prendre tout droit jusqu’à la D3 qu’on retraverse. En face, un long chemin mène à l’usine à galets dont on longe l’exploitation. Là, les sacs de sable alignés selon leur finesse rappellent que la baie n’est pas qu’un magnifique spectacle sans cesse mouvant. Elle fait vivre les hommes aussi…

En partenariat avec la Fédération Française de Randonnée Pédestre

Avis des randonneurs sur cette balade

Evaluation des randonneurs sur cette balade

0/5
0
  • Superbe balade !
    0
    (0 votes)
  • Un bon moment
    0
    (0 votes)
  • Peut mieux faire
    0
    (0 votes)
  • Je n'ai pas aimé
    0
    (0 votes)
  • J'ai détesté
    0
    (0 votes)
Laissez votre avis !
Donnez une note à cette balade
(5 étoiles : balade parfaite !)
Votre commentaire a bien été envoyé