PrevNext

Leffrinckoucke - Les dunes

Nord - Leffrinckoucke
Leffrinckoucke -
Niveau
:   
Durée :   01h00
Distance :   2 km
Dénivelé :    m
Balisage :   
Environnement :   Mer
Enfants :   Adapté
Type d'activité :   A pied

Découvrez la balade : Leffrinckoucke - Les dunes

Quelque part, tout là-haut, aux confins les plus septentrionaux de l'Hexagone. Leffrinckoucke, sa plage, sa dune classée, ses oyats et ses blockhaus, vestiges d'un épisode guerrier qui a marqué les mémoires et qui réjouit aujourd'hui les passionnés d'Histoire. Et si on partait se balader dans le passé ?

Lire la suite

Vous avez une idée de parcours ?

Créez un tracé avec le logiciel de circuit Se-balader.

Créer son parcours

Présentation détaillée de la balade : Leffrinckoucke - Les dunes

Quelque part, tout là-haut, aux confins les plus septentrionaux de l’Hexagone. Leffrinckoucke, sa plage, sa dune classée, ses oyats et ses blockhaus, vestiges d’un épisode guerrier qui a marqué les mémoires et qui réjouit aujourd’hui les passionnés d’Histoire. Et si on partait se balader dans le passé ?
La digue, point de départ
Ininterrompue depuis Dunkerque et Malo-les-Bains, à l’ouest, la digue de mer et son béton rosé cède la place au sable fin des dunes à hauteur de Leffrinckoucke. C’est de là qu’il faut débuter la balade, en rejoignant la plage après avoir emprunté la descente à bateaux. Au loin, à l’est, l’imposant front de mer de La Panne (B) se détache de l’horizon.

Les blockhaus et la batterie
Rapidement, on réalise que ce littoral à perte de vue, sauvage, aux reflets gris argent et qu’a si bien chanté Alain Souchon dans Le Baiser – « La plage de Malo- Bray-Dunes », c’est la même ! –, n’a pas toujours été un havre de paix : deux blockhaus s’imposent à la vue. Squelettes abîmés d’un passé pas si lointain, les bunkers de fabrication allemande témoignent de la présence des forces de l’Axe sur ce bout de France lors de la Seconde Guerre mondiale. Zuydcoote et son célèbre week-end, tourné par Henri Verneuil en 1964 avec Bébel, ne sont qu’à un jet de pierre en direction de la Belgique. Aujourd’hui, les graffeurs ont fait de ces ouvrages à l’abandon un terrain d’expression. Après le second blockhaus, quasi enseveli, prenez à droite et pénétrez dans le cordon dunaire ; après une rapide (et facile) ascension, la vue panoramique est époustouflante et, en contrebas, apparaît la batterie côtière de Zuydcoote qui avait pour but de protéger la rade de Dunkerque. Attention, son accès est interdit car dangereux. Les barbelés rouillés sont d’ailleurs encore là…

La dune et le « petit bois »
Après être revenu sur la plage, poursuivez vers la Belgique avant de rejoindre la dune, mais par un sentier balisé par le conseil général du Nord. Place à la nature à l’état brut ! Après les oyats qui retiennent le sable, voici mousses et lichens des pelouses dunaires, argousiers, troènes et autres saules : les botanistes apprécieront. Au bout du chemin vallonné, on débouche sur le « petit bois » de Leffrinckoucke, longé par une voie ferrée, témoin de l’activité industrielle. Chaque jour, un train dessert l’usine des Dunes (Ascométal).

Le Fort des Dunes
L’ouvrage est le clou historique de la balade. S’il ne se distingue pas immédiatement, car recouvert en partie par la végétation, il apparaît après avoir longé le cimetière militaire en contrebas. Construit après 1870, il fait partie de l’arsenal militaire de Dunkerque. En relativement bon état, il est de type Séré de Rivières, sous la forme d’un rectangle entouré d’un fossé classique avec contrescarpe en maçonnerie voûtée. S’il n’a joué aucun rôle en 1914, il a été endommagé en 1940. Le fort reste aussi dans les mémoires comme le lieu d’une tragédie : huit résistants y ont été fusillés les 4 et 6 septembre 1944. En cours de réhabilitation, en partie grâce à des fonds européens, il ouvre ses portes au public durant l’été.

L’office de tourisme
La boucle se ferme après avoir quitté la végétation puis emprunté la rue Bonpain et le boulevard Trystram qui mène à l’office de tourisme, sur la digue. Les plus courageux prolongeront en foulant la digue, vers Dunkerque cette fois, histoire de s’abreuver d’architecture balnéaire en levant le nez sur les belles villas malouines. Mais là, c’est une autre histoire…

Avis des randonneurs sur cette balade

  • 5
    Posté le 10 Aug 2018 par Benoa

    Joli descriptif, mais les barbel

Evaluation des randonneurs sur cette balade

5/5
5
  • Superbe balade !
    5
    (1 votes)
  • Un bon moment
    0
    (0 votes)
  • Peut mieux faire
    0
    (0 votes)
  • Je n'ai pas aimé
    0
    (0 votes)
  • J'ai détesté
    0
    (0 votes)
Laissez votre avis !
Donnez une note à cette balade
(5 étoiles : balade parfaite !)
Votre commentaire a bien été envoyé

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !