PrevNext

Montmirail - La Magie des Dentelles

Vaucluse - Montmirail
Montmirail - parking sur la D90,entre Lafare et la Chapelle Saint-Christophe
Niveau
:   
  • 1
  • 2
Durée :   02h45
Distance :   5 km
Dénivelé :   290 m
Balisage :   points bleus puis jaunes au retour
Environnement :   Montagne
Enfants :   Non adapté
Type d'activité :   A pied

Découvrez la balade : Montmirail - La Magie des Dentelles

Elles ne possèdent peut-être pas l'aura internationale ni le côté mythique de leur proche voisin, le Ventoux. Mais, sans faire injure au « Géant de Provence », les Dentelles de Montmirail le dépassent par la beauté, la classe et même la magie.

Lire la suite

Vous avez une idée de parcours ?

Créez un tracé avec le logiciel de circuit Se-balader.

Créer son parcours

Présentation détaillée de la balade : Montmirail - La Magie des Dentelles

Elles ne possèdent peut-être pas l’aura internationale ni le côté mythique de leur proche voisin, le Ventoux. Mais, sans faire injure au « Géant de Provence », les Dentelles de Montmirail le dépassent par la beauté, la classe et même la magie. Ce petit massif de 5 000 hectares dominant notamment quelques fleurons des Côtes-du- Rhône (Beaumes-de-Venise, Vacqueyras, Gigondas…) est, en effet, une petite merveille comme seule la nature sait en engendrer. Fruit de grands plissements pyrénéens puis alpins, le site dévoile sur ses hauteurs (712 m), des crêtes de calcaire qui semblent avoir été façonnées par les mains d’une dentellière.

Si le regard est légitimement subjugué par ce ruban finement ciselé, ces chaînes vauclusiennes ne font pas seulement le bonheur des contemplatifs. Les fans d’escalade ont fait de cette silhouette unique l’un de leurs spots de prédilection. Et les randonneurs ne dédaignent pas partir à leur conquête. Mais configuration des lieux oblige, il est vivement conseillé d’être aguerri et ne pas souffrir du vertige pour tenter l’aventure. Car, quel que soit l’itinéraire choisi, la balade vous entraînera immuablement sur un sentier très rocheux, des passages le long d’àpics et d’autres où les mains ne seront pas de trop pour vous aider à garder l’équilibre.

Averti par ce qui vous attend et bien équipé pour l’occasion – de bonnes chaussures sont indispensables – vous voilà néanmoins parti pour une balade, autour du Rocher du Clapis, qui promet de rester ancrée longtemps dans votre mémoire. Avec une entame comme rarement on en vît. Car, du parking sis sur la Départementale 90, les points bleus peints de l’autre côté de la route vous entraînent d’emblée à avaler un sacré dénivelé. Ça grimpe, ça grimpe et ça grimpe encore sans le moindre répit, entre branches d’arbres et rochers par endroits usés et par conséquent glissants. On n’hésite pas, du coup, à s’octroyer quelques arrêts. Pour reprendre son souffle comme pour jeter un coup d’œil sur le panorama qui s’ouvre sur les vignobles et bien entendu le Ventoux. Alors que le Rocher du Clapis continue à nous défier, la végétation se veut toujours plus envahissante. Chênes, cades, genévriers, orpins, massifs de thym et de romarin cohabitent avec bonheur le long du chemin qui nous propose une autre vue, côté Beaumes-de-Venise et la Roque d’Alric, avec des côteaux délicieusement vallonnés. Si, après environ trois quarts d’heure de marche – et parfois d’escalade – le plus dur semble être fait, le top de l’itinéraire reste encore à venir. Avec des passages au pied de la crête du Clapis où niche au printemps un couple de vautours puis le long des parois investies par les fans d’escalade; avec enfin ce sentier multipliant les difficultés – il convient de regarder où l’on met les pieds comme de s’aider par moments de ses mains – et les ambiances « ombre et lumière » orchestrées par le décor végétal. Le Grand Montmirail, qui semblait si loin peu de temps auparavant, se dresse maintenant face à nous tandis que sur notre droite, la Dentelle Sarrazine affiche son plus beau profil. Tout en profitant du paysage, ne manquez pas la bifurcation sur la droite pour entamer le chemin de retour, avec le balisage bleu cédant la place au jaune. La descente dans le vallon dominé par des vignobles en terrasses offre une excellente opportunité pour récupérer et recharger les accus. Car une dernière montée agrémentera notre boucle, une fois longé le champ de vignes. Pas très dure, ni très longue heureusement… mais à laquelle on ne peut échapper. Puis, il nous restera alors plus qu’à suivre la Départementale, non sans faire un rapide aller-retour pour voir la chapelle Saint-Christophe dominant la route, pour rejoindre le parking quitté près de 3 heures plus tôt.

 

Avis des randonneurs sur cette balade

Evaluation des randonneurs sur cette balade

0/5
0
  • Superbe balade !
    0
    (0 votes)
  • Un bon moment
    0
    (0 votes)
  • Peut mieux faire
    0
    (0 votes)
  • Je n'ai pas aimé
    0
    (0 votes)
  • J'ai détesté
    0
    (0 votes)
Laissez votre avis !
Donnez une note à cette balade
(5 étoiles : balade parfaite !)
Votre commentaire a bien été envoyé