PrevNext

Roubaix - Au temps de la Belle Époque...

Nord - Roubaix
Roubaix - La Condition Publique.
Niveau
:   
Durée :   01h45
Distance :   5.611 km
Dénivelé :   8 m
Balisage :   
Environnement :   Ville
Enfants :   Adapté
Type d'activité :   A pied

Découvrez la balade : Roubaix - Au temps de la Belle Époque...

Roubaix, cité textile, a fait sa mue au XIX siècle. « Ville d'art et d'Histoire », elle conserve la mémoire de sa grandeur industrielle d'hier, de l'influence des hygiénistes. Partant le nez au vent, on y observe le souvenir d'une époque épique et l'insolite au détour du pavé.

Lire la suite

Vous avez une idée de parcours ?

Créez un tracé avec le logiciel de circuit Se-balader.

Créer son parcours

Présentation détaillée de la balade : Roubaix - Au temps de la Belle Époque...

La Condition Publique. L’ancien conditionnement de laine est devenu Maison Folie de Lille 2004. Il faut pousser l’imposante porte de la « manufacture culturelle » pour découvrir ses deux rues pavées couvertes sous verrière, grimper pour admirer, sur ses toits-terrasses, une prairie herbeuse abritant six ruches chouchoutées par un apiculteur. Les abeilles de la Condi’ adorent la ville !

À voir aussi à L’Alimentation, son restaurant, une cheminée de briques vernissées et une constellation textile de lustres d’artistes. La Goutte de lait. À la fin du XIX siècle, faute d’hygiène, un nourrisson sur quatre décédait à Roubaix. Une maison de style anglo-normand, bâtie en 1912 sur le boulevard du Général-Leclerc, a combattu ce fléau jusqu’en 1950, abritant une consultation pour nourrissons ainsi qu’un centre de pasteurisation du lait.

Derrière vous, le pont-levis des Archives du travail, ancien« château-fort de l’industrie » Motte-Bossut. Très impressionnant ! L’hôtelet le square Catteau Rue du Grand Chemin, derrière l’austère façade XIX du palais de Justice, l’architecture Renaissance d’un palais italien s’offre à vous. Construit en 1876 pour l’industriel Pierre Catteau, le bâtiment surprend par son ornementation. Cherchez la descente de cave pavée : on imagine rouler les tonneaux. Trouvez sur les murs un ange, deux têtes de cheval et les initiales « P. C. » de Pierre Catteau qui y a vécu jusqu’à sa mort en 1888.

Et ne manquez pas son joli parc à l’anglaise où coule encore le Trichon, ruisseau roubaisien qui court aussi sous les maisons du quartier. Dans le jardin, partez en quête d’amours, de corne d’abondance, d’une grotte, de vingt poules et coqs gambadant librement en ville. Rémy Cogghe n’est pas loin !

La maison de Rémy Cogghe. Peintre roubaisien de la vie mondaine et populaire, il a une salle dédiée au musée La Piscine. En vedette, son Combat de coqs. Au 22, rue Rémy-Cogghe, sur la façade de sa maison-atelier, longtemps habitée par l’artiste Pat le Chat, une frise en céramique et deux amours contemplent les passants. Dans la rue Mimerel proche, des grilles poétiques, un bel alignement de maisons patriciennes reflètent le Roubaix cossu de la Belle Époque. Rues du Grand Chemin et Mimerel demeuraient autrefois les négociants et fabricants roubaisiens. Revenez vers la Grand Place, par le 9, rue du Grand Chemin, ancienne filature domestique d’un marchand-fabricant qui remettait au tisserand chaîne et trame emportés dans une brouette, d’où le nom de « broutteux ».

Le Chapiteau des baisers. Près de l’hôtel de ville, faites halte, surtout si vous êtes amoureux, au pied du Chapiteau des baisers sculpté par Émile Derré en 1905 et érigé jusqu’en 1990 au jardin du Luxembourg à Paris.

Et mesurez la portée de ces mots sur le chapiteau gardé par quatre chiens : « Parlez mes douces images, portez l’amour et la tendresse eau cœur. » Car les faces du chapiteau symbolisent la maternité, l’amour (avec les portraits d’Auguste Blanqui et Louise Michel), la consolation et la mort.

Avis des randonneurs sur cette balade

Evaluation des randonneurs sur cette balade

0/5
0
  • Superbe balade !
    0
    (0 votes)
  • Un bon moment
    0
    (0 votes)
  • Peut mieux faire
    0
    (0 votes)
  • Je n'ai pas aimé
    0
    (0 votes)
  • J'ai détesté
    0
    (0 votes)
Laissez votre avis !
Donnez une note à cette balade
(5 étoiles : balade parfaite !)
Votre commentaire a bien été envoyé

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !