PrevNext

Roubaix - Quand l'art éphémère se cache dans la ville

Nord - Roubaix
Roubaix - Avenue Jean-Baptiste-Lebas.
Niveau
:   
Durée :   01h00
Distance :   2.034 km
Dénivelé :   11 m
Balisage :   
Environnement :   Ville
Enfants :   Adapté
Type d'activité :   A pied

Découvrez la balade : Roubaix - Quand l'art éphémère se cache dans la ville

Roubaix doit la richesse de son patrimoine architectural à la Révolution industrielle. Avec la crise du textile, la ville a dû apprendre à se réinventer. Sur ses murs et ses friches, les graffeurs laissent libre cours à leur inspiration. On le découvre au détour de cette promenade entre la gare et la Grand Place.

Lire la suite

Vous avez une idée de parcours ?

Créez un tracé avec le logiciel de circuit Se-balader.

Créer son parcours

Présentation détaillée de la balade : Roubaix - Quand l'art éphémère se cache dans la ville

L’avenue Jean-Lebas. Dans votre dos, la gare de Roubaix dont l’aspect n’a pas changé depuis 1888. On la doit à l’architecte Sidney Dunnett qui a aussi dessiné celles de Calais et Douai. À gauche, l’établissement Dubois, voué à disparaître pour laisser place à un hôtel. Des graffeurs facétieux ont détourné l’enseigne et, sur ses murs, des signatures célèbres : les têtes d’ampoule de Lem, les De Gaulle de Mister P. Face à vous, l’avenue Jean-Lebas, du nom de l’ancien maire et ministre du Front populaire mort en déportation, pompeusement surnommée « Champs-Élysées de Roubaix ». Nous l’empruntons et dépassons la rue de Blanchemaille, qui mène au siège de La Redoute, pour arriver rue Saint- Étienne. Fermé depuis des lustres, le bâtiment à l’angle est le paradis des graffeurs. On y admire la main en relief de Mikostic, plasticien qui joue parfois au guide pour l’office de tourisme.

La Piscine. Nous laissons l’avenue pour bifurquer à droite, rue des Champs. Entourée de résidences flambant neuves, elle mène à l’entrée historique des bains municipaux devenus le musée La Piscine. En prenant, à gauche, la bien nommée rue de l’Espérance, nous découvrons le quartier des Modes, un coin de Roubaix qui veut croire en son avenir. Tout autour du musée, des boutiques de créateurs. Symbole du renouveau de la ville, la piscine(1932) est un chef-d’œuvre Art déco imaginé par l’architecte Albert Baert à la demande de Lebas. On y a barboté, nagé et flirté sous la tête de Neptune jusqu’en 1985. Après treize ans de sommeil et trois ans de travaux, elle a rouvert pour devenir le lieu magique que l’on sait. Nous retournons vers l’avenue Lebas pour découvrir la vénérable École nationale supérieure des arts et industries textiles qui forme la crème des ingénieurs depuis 1881.

La Grand-Place. Au bout de l’avenue, la Grand-Place. L’hôtel de ville date de 1911, année de l’Expo internationale à Roubaix. Il n’a pas de beffroi mais dépasse en hauteur l’église Saint-Martin. La balade se poursuit rue du Général-Sarrail. À l’angle de la rue de l’Hospice, une bizarrerie toute roubaisienne : en attendant un projet de logements, une palissade déjà recouverte de graffs a été montée. Mise en abyme…

La cave aux poètes. Une vingtaine de mètres plus loin se trouve l’entrée de la Cave aux poètes, une salle de concert. Sur un pignon, une fresque monumentale. Sur les murs du parking, quelques-uns des plus beaux graffs de Roubaix. Rue du Grand-Chemin, ces œuvres éphémères sont légion.

Le palais de justice. Nous arrivons au palais de justice, aménagé dans l’hôtel particulier de l’industriel Pierre Catteau. Derrière se trouve le parc, qui rappelle celui de Barbieux (accès par le parking du Colisée, rue de l’Épeule). Nous poursuivons rue du Grand- Chemin et rue de Mouvaux dans un Roubaix qui a besoin d’un nouveau souffle.

Rue de l’Alma. Avant de tourner rue de l’Alma, on jette un œil au jardin de traverse. Enfin, on découvre une immense palissade avec ce trait d’esprit anonyme : « Un mur trop blanc, c’est trop tentant. » Autre œuvre vouée à disparaître…

Avis des randonneurs sur cette balade

Evaluation des randonneurs sur cette balade

0/5
0
  • Superbe balade !
    0
    (0 votes)
  • Un bon moment
    0
    (0 votes)
  • Peut mieux faire
    0
    (0 votes)
  • Je n'ai pas aimé
    0
    (0 votes)
  • J'ai détesté
    0
    (0 votes)
Laissez votre avis !
Donnez une note à cette balade
(5 étoiles : balade parfaite !)
Votre commentaire a bien été envoyé

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !