PrevNext

Chez René Socca

Nice
1 rue pairolière 06300 Nice
Prix
:   
Téléphone :   04 93 92 05 73
Site internet :   
Horaires :   

Vous êtes un professionnel du tourisme ?

En quelques clics, proposez vos services à nos utilisateurs en publiant une annonce.

Démarrer

Présentation détaillée de : Chez René Socca

Le régal du pauvre pêcheur. La traditionnelle pissaladière. Comme son étymologie semble l’indiquer, cette spécialité niçoise est la genèse du mets le plus consommé dans le monde: la pizza. Le pissala, en dialecte niçois, ou pizzaia, en dialecte napolitain, est une purée d’anchois épicée dont on recouvrait une crêpe de pain sans levain, cuite au four. A l’origine, le pissala niçois était préparé à la base de palaia, fretin de petits poissons comme la sardine ou l’anchois. Cette tradition alimentaire remonte au XVIIIe siècle, à l’époque où le quartier des Ponchettes, situé face à la baie des Anges, était celui des pêcheurs niçois. Il n’y a pas si longtemps, on pouvait encore voir quelques “pointus” accostés sur la plage. Le pissala était donc préparé à base d’alevins d’anchois ou d’anchois écrasés, donc invendables. Si, à Naples, le pizzaia était accomodé avec de la tomate et des olives étalées sur une galette de pâte à pain sans levain passé au four, à Nice, le pissala servait à napper une tourte de pâte brisée recouverte d’une large couche d’oignons confits, sur laquelle on jetait une poignée d’olives, la pissaladière. Gare aux versions industrielles! La vraie pissaladière doit être faite maison, le jour même, avec des oignons lentement confits dont l’épaisseur doit doubler celle de la pâte. Si les anchois de Méditerranée se font rares, ceux provenant de conserveries artisanales remplacent honnêtement le pissala. Quand aux olives, on ne saurait trop exiger la caillete de Nice. On peut trouver d’excellentes pissaladières sur les étals du Vieux Nice ou dans les bistrots respectant la tradition. Rien n’est plus exquis que de l’accompagner d’un cru local, le bellet, produit sur les hauteurs de Nice par une poignée de héros accrochés à cette appellation. Expérimenté sur un château-de-bellet 2008 rosé, avec une pissaladière achetée chez Pipo ou dégustée chez René, l’accord fait le plus grand effet.

Découvrir aussi dans la même région

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !