PrevNext

Hôtel France et Chateaubriand

Saint-Malo Cedex
12 Place Châteaubriand 35412 Saint-Malo Cedex
Prix
:   Chambres à partir de 64€.
Téléphone :   02 99 56 66 52
Horaires :   

Vous êtes un professionnel du tourisme ?

En quelques clics, proposez vos services à nos utilisateurs en publiant une annonce.

Démarrer

Présentation détaillée de : Hôtel France et Chateaubriand

C’est dans cette auguste maison, rebâtie en 1870 dans le style Napoléon III balnéaire, qu’est né Chateaubriand. La tempête avait obligé sa mère à y faire halte, incapable de continuer son chemin jusqu’à Combourg, où elle devait accoucher. Extrait des Mémoires d’outre-tombe: «Je vins au monde le 4 octobre de l’aimée 1768. La maison dans laquelle je suis né appartenait alors à M. De Boisgarrain, père de la princesse de Carignan. Cette maison est située dans une petite rue de Saint Malo, appelée la rue des Juifs. La chambre où ma mère accoucha domine les murs déserts de la vive, et donne sur une mer qui s’étend à perte de vue, en se brisant parmi les écueils. (…) Je fus nommé François du jour où j’étais né, et Séné à cause de mon père. J’étais presque mort quand je sortis du sein maternel, et le mugissement des vagues battues par une tempête d’équinoxe empêchait d’entendre mes cris. (…) La tristesse de ces premières impressions ne s’est jamais effacée de ma mémoire et il n’y a pas de jour encore où en rêvant à ce que j’ai été, je ne revoie en pensée le rocher sur lequel je suis né, la chambre où ma mère me fit le funeste présent de la vie, la tempête de flots dont le bruit perça mon premier sommeil «Aujourd’hui, la rue des Juifs a été rebaptisée Chateaubriand, la vaste demeure est devenue hôtel de France et conserve un charme fou, un peu vieillot, à peine suranné, avec une odeur de propre dans les couloirs qui donne envie de se perdre, tant cette demeure est vaste. Notre coin préféré? La terrasse donnant sur la place portant le nom de l’écrivain. Ah, cette terrasse! L’une des plus agréables de France quand les sansonnets ne l’envahissent pas en été. On s’y sent protégé en même temps qu’au coeur même du mouvement de la ville, on peut aussi bien y lire tranquillement qu’y jouer les bignoles caché derrière ses lunettes noires. De la plupart des 80 chambres, la vue porte sur le couple mer-ciel, qui connaît des scènes de ménage orageuses, et l’îlot du Grand-Bé, où repose François-René de C.: romantique à souhait par beau temps, grandiose les jours d’orage

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !