PrevNext

Marseilleveyre - A vos pieds

Bouches du Rhône - Marseilleveyre
Marseille - parking de la Campagne Pastré, devant le centre équestre
Niveau
:   
  • 1
  • 2
Durée :   02h45
Distance :   6 km
Dénivelé :   550 m
Balisage :   jaune, puis rouge/jaune, jaune/vert, bleu, jaune/noir
Environnement :   Campagne
Enfants :   Non adapté
Type d'activité :   A pied

Découvrez la balade : Marseilleveyre - A vos pieds

Les amateurs de rochers et de passages où l'on est invité à «mettre les mains», vont être comblés. Un sentier, tracé à travers les collines marseillaises, multiplie non seulement les crapahutages un peu délicats, mais également les paysages et les changements d'ambiance engendrés par les milieux traversés; avec, en point d'orgue, des panoramas à couper le souffle.

Lire la suite

Vous avez une idée de parcours ?

Créez un tracé avec le logiciel de circuit Se-balader.

Créer son parcours

Présentation détaillée de la balade : Marseilleveyre - A vos pieds

Les amateurs de rochers et de passages où l’on est invité à « mettre les mains », vont être comblés. Un sentier, tracé à travers les collines marseillaises, multiplie non seulement les crapahutages un peu délicats, mais également les paysages et les changements d’ambiance engendrés par les milieux traversés; avec, en point d’orgue, des panoramas à couper le souffle.Bref, un cocktail étonnant aux portes d’une agglomération aussi importante que la cité phocéenne. Un peu moins lorsqu’on sait que ce massif de Marseilleveyre s’ouvre sur le tout nouveau Parc National des Calanques.Quoi qu’il en soit, ceux qui auront choisi de suivre notre trace sur cet itinéraire sportif – que les moins aguerris se rassurent, des boucles plus douces existent – , ne regretteront pas l’effort fourni.
En attendant de solliciter jambes et palpitant, c’est une promenade « pelousée » à travers la Campagne Pastré qui nous sert d’échauffement. Ancienne propriété de la famille Pastré qui constitua le domaine entre 1836 à 1853, ce parc de 120 hectares où trônent encore aujourd’hui le château éponyme (qui abrite le Musée de la Faïence), le château Estrangin et le château Sanderval, a été durant un siècle le théâtre d’une vie mondaine et culturelle foisonnante.
Après avoir contourné par la droite, le centre équestre et remonté l’allée passant devant notamment le théâtre Nono, on est invité à longer le petit canal, non sans passer sous les aventuriers s’éclatant sur le parcours d’accrobranche. Le chemin devient sablonneux et l’ambiance un peu plus fraîche, grâce à la pinède que l’on traverse. Mais, petit à petit, les premiers cailloux montrent le bout du nez, alors que l’on commence à prendre de la hauteur et que notre regard est volontiers attiré par les contreforts de Marseilleveyre qui nous dominent.
Après une grosse demi-heure de marche tranquille, à la fourche, nous prenons à gauche la direction « Callelongue » et continuons à suivre le balisage jaune. La balade se mue franchement en randonnée sportive avec l’obligation d’abattre la carte de la grimpe pour franchir les escarpements rocheux et traverser la grotte creusée par une ancienne rivière souterraine. La mer, qu’on ne distinguait pas jusque-là, miroite joliment au soleil et la végétation dense du fond de vallon laisse la vedette aux essences typiques de la garrigue. Le sentier qui longe la crête offre la double opportunité de reprendre son souffle et d’en prendre plein la vue, avant de plonger dans la clairière et le bois de la Selle. En suivant le balisage rouge/jaune, on arrive à un carrefour où toutes les couleurs sont signalées sur le rocher.
Le jaune/vert nous entraîne vers le col de la Selle où l’on succombe à un nouveau panorama : sur les îles Jarre et Riou d’un côté et l’ensemble de l’agglomération marseillaise de l’autre. Si certains rebrousseront chemin pour rejoindre le « carrefour » et descendre tranquillement le sentier noir, nous suivrons pour notre part le bleu. Sachez toutefois que c’est rocheux en diable, parfois glissant et qu’il est nécessaire de mettre une nouvelle fois les mains. Mais in fine, quelle vue !!!
Elle sera encore plus grandiose, une fois la ligne de crête avalée, avec l’ascension (suivre le balisage jaune/ rouge) qui conduit vers la croix dominant le sommet de Marseilleveyre (433 m). Comptez une demi-heure aller-retour… pour une vue à 360° époustouflante sur le plus beau visage de Marseille, son bord de mer, ses plages et son archipel. Profitez de ce panorama qu’on a rarement l’habitude de voir, avant d’entamer le retour, en suivant à nouveau le balisage jaune.
Les éboulis et les passages à travers les failles étroites ne rendent pas l’affaire des plus aisées. Pas de précipitation donc, regardez bien où vous mettez les pieds. Une fois rejoint le sentier noir (que les moins téméraires auront pris au niveau du carrefour), l’aventure se fera plus roulante dans une ambiance aussi plus ombragée.
Arrivé en haut du chemin de la Grotte Roland, on bifurquera alors sur la droite pour retrouver le canal et le parcours accrobranche longés au départ, puis le chemin qui nous reconduit tranquillement au parking.

Avis des randonneurs sur cette balade

Evaluation des randonneurs sur cette balade

0/5
0
  • Superbe balade !
    0
    (0 votes)
  • Un bon moment
    0
    (0 votes)
  • Peut mieux faire
    0
    (0 votes)
  • Je n'ai pas aimé
    0
    (0 votes)
  • J'ai détesté
    0
    (0 votes)
Laissez votre avis !
Donnez une note à cette balade
(5 étoiles : balade parfaite !)
Votre commentaire a bien été envoyé

Vous aimez Se-balader ? Soutenez-nous !


Likez-nous aussi sur Facebook, merci !